Coupe de champagne

Est-ce que le verre entre-t-il en jeu avec le goût du champagne ? Les amateurs de champagne ont déjà posé cette question. Pour la dégustation, quel verre offrira le meilleur goût : la coupe ou la flûte.

Qu’est-ce qu’une coupe de champagne ?

Au moment de la découverte du vin pétillant qui allait devenir le champagne, la production des récipients en verre a commencé. La technologie de fabrication se développe avec le temps et les fabricants essayent toujours d’utiliser de nouveaux composants pour fortifier le verre et le rendre plus robuste. La coupe est un récipient de forme assez spécial, peu profond, plus large que haut. Elle est munie d’un seul pied et de taille variable. Certaines coupes n’ont pas de pieds et servent à mettre des aliments, des fruits ou des glaces… La légende dit que cette forme a été inspirée d’un moulage du sein de la marquise de Pompadour, la maîtresse du roi Louis XV. D’autres disent autre chose, mais ce n’est pas le plus essentiel dans cette partie.

La coupe de champagne à une tige un peu courte et de taille plus petite que celle de la bière puisqu’il s’agit d’une boisson haut de gamme, avec de taux d’alcool élevé donc à consommer avec modération et à petite quantité.

Les avantages et les inconvénients d’utiliser une coupe de champagne

La forme du verre de champagne a une influence sur l’arôme et l’effervescence des bulles.

D’un côté, pour les vins qui présentent une grande complexité, comme pour la plupart des champagnes millésimés, il vaut mieux de choisir la coupe, car ce type de verre est utilisé pour la dégustation.

D’un autre côté, à cause de sa taille, la coupe accélère le dégagement rapide des bulles. L’écrivain Maumene à dit : « il y a des verres à fond rond, d’autres à fond, pointus, la mousse n’est pas la même, elle est la plus vive dans les dernières ». Cette phrase veut dire que d’un point de vue technique, la coupe n’est pas idéale. La surface de contact entre le champagne et l’air doit être le moindre possible. La profondeur (plus petite) et la largeur (plus importante) favorisent alors la disparition des bulles et la dispersion des arômes.

Quant à la flûte, celle-ci est considérée comme trop étroite. Les bulles pénètrent les narines, ce qui masquera les arômes. De plus, la flûte est fragile. En effet, elle se casse facilement. En résumé, elle n’est pas le verre idéal pour une dégustation de champagne.

En somme, la coupe de champagne est plus recommandée en raison de sa surface large qui permet de boire aisément. Mais si dans une coupe, la mousse se fait rare et que les bulles disparaissent rapidement, elle présente la faculté d’être facilement consommé contrairement à la flûte.

Le choix de la coupe et de la flûte ne dépendra que du goût et des envies de chacun. Santé!

Articles connexes